Colloque « Ne pas dire », 17-19 novembre

Lucien Levy-Dhurmer, Le Silence, 1895.

PRESENTATION GENERALE DU COLLOQUE ORGANISE PAR FREDERIQUE TOUDOIRE-SURLAPIERRE ET PETER SCHNYDER.

« Le non-dit est à la littérature ce que le silence est à la musique. Ce n’est pas un hasard si la rhétorique classique a catégorisé les degrés de densité expressive (et aussi leur absence) : ils vont de l’hyperbole à la litote,de la répétition à l’ellipse, de la redondance à la prétérition,de l’allusion à l’aposiopèse, etc. Mais il y a également le présupposé, l’insinuation, la suggestion, qui entrent à leur tour en lice, et il faut reconnaître que le non est plus qu’un jeu : ne peut-il pas exprimer, dans certains cas, l’indicible même ? La thématique pourra donc refléter à la fois les problèmes de l’interdépendance entre littérature et peinture, cette dernière ayant été saluée par Lessing comme étant « une poésie muette », cependant que la poésie pouvait être considérée comme une « peinture parlante », mais au-delà, réfléchir les limites mêmes du langage et le recours fréquent de ses usagers à des procédés autres, qui vont des gestes, des jeux de regard, de l’affectation et de l’insistance à des somatisations et finissent souvent dans des formes violentes. Du mutisme au geste qui signifie, la communication non verbale offre à notre époque un vaste champ d’activité pour expérimenter, dans une perspective pluridisciplinaire,des textes épiques, lyriques et dramatiques des lettres européennes dans leur ensemble, sans que soient négligés les apports des autres arts, à commencer par la peinture, choisis à partir de leur pertinence et de leur représentativité. Tout en cherchant à placer au centre l’analyse et l’histoire littéraires, les séminaires et le colloque de l’ILLE au cours de l’année 2010-2011 feront appel à des linguistes, historiens, sociologues, psychologues, théologiens, etc., car le non-dit, le secret, le tu, se dit et se lit entre les lignes et s’il est vrai que la parole a été donnée à l’homme pour déguiser sa pensée, selon le mot de Talleyrand, réfléchir dans notre université, avec des spécialistes de plusieurs disciplines, aux ressorts profonds de mécanismes de la recherche de la vérité et de sa dissimulation est se rendre compte de la santé mentale d’une époque, d’une société donnée – ou de son absence ».

Organisateurs : Peter Schnyder{ peter.schnyder@uha.fr }Frédérique Toudoire-Surlapierre{ frederique.toudoire@uha.fr }Coordination : Hélène Barthelmebs{ helene.barthelmebs@uha.fr }Inscription : 20€Entrée libre pour les étudiants de l’UHA,les conférenciers et sur invitationContact :FLSH – ILLE, 10 rue des Frères LumièreF – 68093 Mulhouse CedexTéléphone :+33 (0) 3.89.33.63.91 / +33 (0) 6.47.91.73.61www.ille.uha.fr

JEUDI 17 NOVEMBRE 2011

Salle du Conseil, Maison de l’Université

9 h ‐ 9 h 30

Ouverture par M. Alain Brillard, Président de l’UHA

Présentation par les organisateurs

9h. 30 – 11 h. REFLEXIONS GENERALES

Président : Peter Schnyder, directeur de l’ILLE

Roger Kempf [Zurich]

Voies et Voix du secret

Marc Courtieu [Lyon]

Parler du non‐dit? Quand les écrivains partent à « la conquête du silence » (Joë Bousquet)

Luc Fraisse [UdS]

ce que ne dira pas le romancier de la Recherche

{ 11 h Discussion et pause }

11h.30 – 13 H. LES INTERSTICES ET ESPACES BLANCS

Président : Peter André Bloch, président de l’APEFS

Muriel Berthou‐Crestey

Le silence iconographique : une réserve d’images

Ingrid Molard‐Gicquel [Sorbonne]

Négations, silences et espaces blancs : une heuristique du non‐dit dans les Pensées de Pascal et les Maximes de La Rochefoucauld

Élise Montel [Poitiers]

Se taire – Ne pas dire – Mais écrire : Le silence d’Erri De Luca comme tension

{ 13 h Déjeuner }

15h. – 16h. 30. LES PAROLES SILENCIEUSES.

Présidente : Frédérique Toudoire‐Surlapierre, directrice adjointe de l’ILLE

Julie Dekens [Zurich/Paris 4]

Eurydice, celle qui ne dit mot…

Michel Arouimi [Littoral]

La « loquacité de la nuit » ou la parole de Victor Hugo

Tatiana Musinova [ILLE]

Voyage au bout de la nuit : la dimension du non‐dit dans la relation dichotomique Bardamu – Robinson

{ 16 h 30 Discussion et pause }

17h. – 19 h. ARTICULATION DU NON-DIT.

Présidente : Cécile Meynard, Responsable des Manuscrits de Stendhal

Vincenzo Borlizzi [Paris 3]

Répétition, absence, allusion, ambiguïté : L’Année dernière à Marienbad entre Resnais et Robbe‐Grillet

Sébastien Thiltgès [UdS/Luxembourg]

Du motif au thème : la description du silence et l’expression de l’indicible dans le roman réaliste

Marjorie Rousseau [Tours]

Non‐dit et religion orthodoxe chez Dostoïevski

{ 18 h 30 Discussion }

{ Dîner en ville pour les conférenciers }

VENDREDI 18 NOVEMBRE 2011

Salle du Conseil, Maison de l’Université

9h. – 10h. 30. L’IRONIE.

Présidente : Tania Collani, directrice du Département d’Italien, FLSH

Peter‐André Bloch [ILLE]

Les silences d’André Weckmann

Sylvain Trousselard [Saint‐Étienne]

Les enjeux du portrait chez Rustico Filippi : annonces et dénonciations

Pierre Jamet [Franche‐Comté]

Invisible en plein jour (aperçus de l’ironie shakespearienne)

{ 10 h 30 Discussion et pause }

11h. – 12h. 30. LA REFLEXIVITE OU LE SILENCE EXPLIQUE.

Présidente : Caroline Casseville, coordinatrice des Nouveaux Cahiers François Mauriac

Cécile Meynard [Grenoble 3]

Se délester de l’indicible : Le voile noir, Je vous écris et Les chats de hasard d’Anny Duperey

Matthieu Jung [UdS]

Raymond Roussel/Michel Foucault : quelques silences autour de « quelques étés »

Nicholas Manning [Rennes II]

Rhétorique du silence : le non‐dit comme forme d’argumentation dans la poésie moderne

Dorottya Szávai

[Université Pannon de Veszprém, Hongrie]

Du non‐dit a l’indicible dans la poésie moderne (Rilke, Celan, Pilinszky)

{ 13 h Déjeuner }

14h. 30 – 16h. DIRE ET NE PAS DIRE LA SEXUALITE.

Salle du Conseil, Maison de l’Université

Présidente : Régine Battiston, directrice de Département (IUT)

Max Kramer [Saskatchewan]

Le non‐dit queer dans la poésie moderne

Magalie Wagner [ILLE]

« Ouïr » et « jouir » : plaisir des corps et des mots à travers une lecture de l’implicite dans la Délie de Maurice Scève

Justine Legrand [Sorbonne]

Du non‐dit à la synonymie des anonymes dans l’œuvre d’André Gide

{ 16 h Discussion et pause }

16h. 30 – 18h. QUAND NE PAS DIRE INTERROGE LE GENRE LITTERAIRE.

Présidente : Dorottya Szávai, rédactrice des Studii si Cercetari Filologice, seria Limbi Romanice,

Université Pannon de Veszprém, Hongrie

Caroline Casseville [Bordeaux 3]

La notion de non‐dit dans l’œuvre de François Mauriac

Anna Maziarczyk [Lublin]

Fiction et dissimulation : le cas de Jean Echenoz

Serge Bourjea [Montpellier]

Garder au silence (Paul Valéry)

{ 18 h Discussion }

{ 18 h 30 Déplacement }

19 h 30 Buffet dînatoire à la Filature.

{ 20 h 30 Théâtre  pour les conférenciers et les invités }

« Les mots sont des !eurs de néant. Je t’aime. » de Richard Brautigan – Luc-Antoine Diquéro

SAMEDI 19 NOVEMBRE 2011

9h. 10h. 30 LES DETOURS DE LA PAROLE.

Salle du Conseil, Maison de l’Université

Président : Luc Fraisse, président de l’ADIREL

Craig Hamilton [ILLE] & Peter Crisp [Chinese University of Hong Kong]

L’Allégorie implicite dans Les mouches de Sartre

Tania Collani [ILLE]

Dire et ne pas dire. Propos politique et censure littéraire : La Technique du coup d’état de Curzio Malaparte

Ariane Luethi [ILLE]

Les silences de Nicolas de Chamfort, André Chénier et Joseph Joubert interprétés à la lumière de L’Art de se taire

{ 10 h 30 Discussion et pause }

11h. – 13h. QUAND LE NON-DIT (RE)TRAVAILLE LE LANGAGE.

Président : Sylvain Trousselard, secrétaire adjoint de la Société des Italianistes de l’Enseignement supérieur

Till R. Kühnle [Limoges]

« … ce silence inhumain » qui s’impose – les didascalies chez Racine, Schiller, Horváth et Beckett

Philippe Wellnitz [Berlin]

du paradoxe du silence au théâtre

Sophia Dachraoui [Strasbourg/Fribourg]

Écriture des œuvre d’art de Pompéi : du « ne pas dire » à l’au‐delà du « dire »

13 h Conclusions

{ 13 h 15 Clôture du colloque }


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.