William Kentridge : La négation du temps

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=uqB7i3ogxM8&feature=related[/youtube]

Pour William Kentridge, l’être humain est une horloge parlante désynchronisée. Autour de maquettes scénographiques, d’objets ready-made symboles de latence (instruments à vent africains, roues de bicyclette et porte-voix, pendules pneumatiques ou sculptures cinétiques) ainsi que d’une vidéo très dense conçue comme un carnet de croquis animé, ce work in progress constitue une préfiguration autonome du projet conçu par le plasticien africain pour la documenta de Kassel en 2012. Fruit d’une collaboration avec le scientifique américain Peter Galison, cette réflexion sur la visualisation d’un temps élastique est à l’image des systèmes complexes dont il reprend les codes, les motifs et les métaphores.

Revenir en arrière permet, dans la vidéo, d’effacer le dessin déjà tracé pour recréer progressivement une page blanche. Le vent disperse des morceaux de papiers découpés comme si c’était des cendres, recompose progressivement des formes de mappemonde, d’un corps de femme telle une divinité vaudou. Les mouvements se reproduisent, s’inversent, se confondent.

William Kentridge mélange le dessin, la vidéo, l’image animée. Il trouve des correspondances entre le souffle de la musique et l’écriture qui se déroule au cœur des images, orchestrant le passage entre les médiums avec fluidité.

Autoportrait de l’artiste saisi dans sa course, cette base de travail est une esquisse pour son projet d’œuvre totale rythmée par le mouvement du métronome. A mesure que les pages se tournent, le rébus du temps se complexifie. La mémoire devient géographique. L’aide-mémoire a forcément un dessein anticipatif. Le temps s’apparente à une forme de distance. Le début et la fin se rejoignent, comme si tout redevenait possible, rejouable en boucle, à l’infini.

Lien vers LE LABORATOIRE : http://www.lelaboratoire.org/archives-12.php


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.